Un cerveau positif est biologiquement avantagé

Voici la première leçon de la grenouille orange. Au fil des semaines, vous en découvrez dix. Pour en savoir plus, visitez www.lagrenouilleorange.com.

 

Vaut-il mieux être positif ou négatif dans la vie ? Bien des gens vous diront que c’est mieux d’être négatif. De cette manière, on perçoit les dangers, on voit les difficultés et on peut tempérer nos espoirs. Qu’en pensez-vous?

 

Dans les faits, la science nous apprend que les esprits négatifs sont désavantagés dans le grand jeu de la vie. Quand on s’attend à peu, on investis moins d’efforts. On se décourage plus vite et on se replie souvent sans que ce soit nécessaire.

 

Remarquez que le négativisme nous a aidé à survivre en tant qu’espèce à l’ère préhistorique. À l’époque, l’environnement était très dangereux et celui qui n’était pas continuellement aux aguets risquait fort de voir sa vie écourtée… Mais nous n’en sommes plus là et les risques que vous rencontriez un prédateur affamé aujourd’hui sont assez faibles. Le risque n’est pas assez important pour que vous soyez toujours en train de pomper de l’adrénaline.

 

Ce qui nous amène à la théorie appelée Broaden-and-Build de Barbara Fredrickson. Selon cette théorie, au lieu de tomber automatiquement dans le scénario de la fuite ou de l’attaque, un esprit positif aura davantage tendance à élargir momentanément son répertoire de pensées et d’actions et à développer de nouvelles ressources physiques, intellectuelles,  psychologiques et sociales.

 

Vous l’avez vécu. Rappelez-vous un événement malheureux lors duquel vous vous sentiez négatif. Il est probable que vous vous sentiez alors victime, privé de tout contrôle et que vous ne songiez qu’à fuir ou qu’à attaquer. Au bout du compte, votre réaction, loin de vous sortir d’embarras, vous y a plongé un peu plus profondément.

 

Rappelez-vous maintenant un événement où vous vous sentiez assiégé mais que votre esprit était plutôt positif. Loin de vous déclarer vaincu, il est probable que vous avez alors adopté les comportements suivants :

 

 

Un état d’esprit positif vous aide à gagner plus souvent, quels que soient les enjeux. Il vous permet de vous adapter aux situations et, mieux encore, de pouvoir compter sur l’appui des gens qui vous entourent. Car les gens aiment aider ceux qui font naître en eux des émotions positives.

 

De plus, quand votre état d’esprit est positif, vous vous découragez moins vite et, même dans l’adversité, vous vous questionnez davantage et vous cherchez plus de solutions avant de vous déclarer vaincu. Vous êtes prêt à ramer plus longtemps et à vous débattre avant de déclarer forfait.

 

C’est ce qui fera que, devant un même défi, une personne à l’esprit négatif se découragera plus vite et abandonnera, peut-être à quelques pas de la victoire, alors que celle qui peut compter sur un esprit positif se questionnera et investira l’effort qui manque pour déclarer victoire.

 

Un esprit positif vous avantage face à l’adversité. Il vous reste à le développer. Nous nous y attarderons au cours des prochaines semaines.